O-Lrnis

Présentation

Certains traitements à visée esthétique utilisent des techniques qui génèrent des rayonnements non ionisants, comme le rayonnement laser ou la lumière. Il en résulte une exposition importante des tissus irradiés. Si ces traitements ne sont pas effectués conformément aux prescriptions, la peau, les yeux et les autres tissus sont exposés à des risques importants. Afin de minimiser ces risques, la loi fédérale sur la protection contre les dangers liés au rayonnement non ionisant et au son (LRNIS) prescrit des mesures appropriées. Ces mesures sont spécifiées dans l’Ordonnance O-LRNIS. La loi et l’ordonnance sont entrées en vigueur le 1er juin 2019.

Attestations de compétences

À partir du 1er juin 2024, seules les personnes titulaires d’une attestation de compétences appropriée pourront réaliser les traitements énumérés dans l’O-LRNIS qui utilisent du rayonnement non ionisant ou du son.
On compte sept attestations de compétences différentes, qui pourront être obtenues à partir d’avril 2022. Un comité responsable des attestations de compétences (désigné ci-après par comité), composé de six associations professionnelles concernées, a établi les plans de formation et les contenus de formation et d’examen pour ces attestations.
Une attestation de compétences certifie qu’un candidat a acquis les qualifications nécessaires et est habilité à pratiquer les traitements énumérés.

Traitements  Désignation de l’attestation de compétences (AC)
Acupuncture au moyen d’un laser AC Acupuncture au moyen d’un laser
Élimination du système pileux au moyen d’un laser AC Élimination du système pileux au moyen d’un laser
Élimination du système pileux au moyen de sources de lumière pulsées et non cohérentes de forte puissance (IPL) AC Élimination du système pileux avec des sources de lumière pulsées et non cohérentes de forte puissance (IPL)
Élimination du maquillage permanent et des tatouages au moyen d’un laser

En sont exclus les traitements sur les paupières ou à proximité des yeux (jusqu’à 10 mm) que seul le médecin ou le personnel qu’il a directement formé est autorisé à effectuer  

AC Maquillage permanent et tatouages
Traitement de l’acné, de rides, de cicatrices, de l’hyperpigmentation post-inflammatoire, de striæ, ainsi que de couperose, de lésions vasculaires bénignes et de nævi non néo-plasiques d’une taille inférieure ou égale à 3 mm

En sont exclus les traitements de nævi et de lésions vasculaires bénignes sur les paupières ou à proximité des yeux (jusqu’à 10 mm) que seul le médecin ou le personnel qu’il a directement formé est autorisé à effectuer

AC Peau et pigmentation
Traitement de la cellulite et des capitons AC Cellulite et capitons
Traitement de l‘onychomycose AC Onychomycose

Structure des attestations de compétences

L’attestation de compétences se compose de trois modules : le module Bases, le module Technologies et un des sept modules distincts relatifs aux connaissances et capacités spécifiques au traitement (CCT) qui englobent tous les traitements nécessitant une attestation de compétences.

 

Il existe deux voies, en fonction de la formation et de l’expérience préalable (tableau 2), pour obtenir une attestation de compétences (voir fig. 1) :

 

 

La voie 1 concerne toutes les personnes qui ne remplissent aucune des conditions fixées pour la voie 2. Dans cette situation, le module Bases doit être suivi et sanctionné par la réussite à un examen. La personne peut ensuite suivre le module concernant les technologies et, après avoir accompli avec succès ce module, suivre le module Connaissances et capacités spécifiques au traitement (CCT) ordinaire. La réussite de l’examen du module CCT ordinaire conduit à l’octroi de l’attestation de compétences.

 

La voie 2 s’adresse aux esthéticiennes avec CFC, en esthétique médicale avec brevet fédéral (BF) ou avec maîtrise fédérale (MF), aux dermapigmentologues avec un diplôme de formation professionnelle supérieure, aux podologues avec CFC et ES, ainsi qu’aux acupuncteurs MTC. Ceux-ci ne doivent pas obligatoirement suivre le module Bases et commencent directement avec le module Technologies. Après avoir accompli ce module avec succès, un module CCT élargi composé du module CCT ordinaire ainsi que d’un module Bases raccourci doit être suivi. La réussite de l’examen du module CCT élargi conduit à l’octroi de l’attestation de compétences.

Figure 1 : structure des modules des attestations de compétences
Figure 2 Structure de la formation modulaire ASEPIB en fonction de la formation initiale des candidats